jeudi 31 octobre 2013

Sixtine

Couverture de Sixtine

Résumé:

Egypte, aujourd’hui. Le monde entier s’émerveille et les égyptologues jubilent car Nefertiti vient de livrer un nouveau secret. Simultanément, la grande pyramide de Khéops est le lieu d’une découverte macabre. Une jeune femme de 22 ans est retrouvée, presque morte, dans une chambre dont les scientifiques ignoraient jusqu’à l’existence. A son côté repose la dépouille de son mari. Or, rien ne permet de penser que le tombeau royal a pu être ouvert depuis la pose de la dernière pierre il y a… 4000 ans. Rien, hormis une petite fente à peine assez large pour laisser passer un souffle d’air. Le cadavre de la pyramide est celui de Seth Pryce, un milliardaire américain. Quelques semaines plus tôt, il avait épousé à grands frais une jeune femme de toute beauté. Mais la rescapée de Khéops n’a plus rien en commun avec la créature de rêve dont les tabloïds firent alors leur une : ses cheveux ont viré au gris, ses yeux à un vert inhumain, et son corps ferait pâlir d’envie un squelette. Un tatouage en croix orne le bas de son ventre, dont Jessica Desroches-Pryce ne se rappelle pas l’origine. En fait, Jessica Desroches-Pryce ne se souvient de rien, si ce n’est de son prénom : Sixtine.

Je remercie le service presse de Black-moon qui m'a permis de découvrir ce roman en avant première.



L'avis d'Audrey:

Je viens de terminer ma lecture et je suis encore très chamboulée... 

Pas de doute, ce roman jeunesse est à part. C'est un "ovni", il sort du lot black-moon habituel et nous embarque dans une grande aventure policière et mystérieuse. Dans une intrigue, ou plutôt une énigme magistrale. Caroline Vermalle offre aux "jeunes adultes" un livre d'une richesse surprenante,  d'une intensité, d'un suspense qui m'a frustrée et tenue en haleine du début à la fin. Un récit très finement tissé, méticuleusement mené pour nous embarquer sans jamais nous laisser une seconde de répit. Bref un livre mature et intelligent, mais surtout prenant.

Le résumé ci-dessus vous en dit déjà beaucoup, je ne saurais comment parler de cette histoire tant elle présente des complexités. C'est une véritable quête ou enquête au coeur d'un pays déchiré par la Révolution, l'Egypte contemporaine. Au centre des corruptions liées au marché d'art et d'antiquités se croisent une foule de personnages, tous plus ambigus les uns que les autres. Des riches, des puissants, des gens simples, des pauvres, des gens ambitieux, avides, désespérés, amoureux, désœuvrés ou simplement passionnés... Des personnages assez charismatiques mais si humains qu'ils ne tombent jamais dans la caricature. On reste toujours un pied dans la réalité et un pied dans une fiction qui dépasse l'entendement.

Revenons à la trame principale. Tout commence le jour d'un grand et fastueux mariage, celui du milliardaire américain Seth Pryce et de la jeune et discrète française, Jessica. 
Puis, nous les lâchons pour retrouver d'autres personnages, un conservateur de musée égyptien,  son bras droit, un jeune architecte menant des recherches sur la pyramide de Khéops, une équipe de journalistes anglais... tous ont un point commun, ils vont se retrouver liés à une tragique et mystérieuse découverte. Une salle de cette grande pyramide légendaire serait restée jusqu' alors intacte, murée, son existence insoupçonnée. Cette salle va révéler deux corps inanimés. Celui mort de Seth Pryce, et celui plongé dans le coma de sa jeune épouse. Autour des corps des fleurs de lotus en décomposition, mais surtout le masque de Toutenkhamon, censé se trouver au musée du Caire. Que veut révéler cette scène macabre?  Comment les corps ont pu accéder à cette salle fermée depuis la nuit de temps? Pour quelles raisons le corps de la jeune Jessica est-il devenu si différent, marqué d'un tatouage mystique?

Ainsi, Caroline Vermalle nous embarque dans une trépidante enquête. Le lecteur suit tour à tour chacun des personnages, chacun poussé par ses propres motivations. Jessica, qui se réveille de son coma et veut comprendre ce qui lui est arrivé voire se venger de ses bourreaux. Max, le jeune architecte persuadé qu'il existe des galeries sous la pyramide et décidé à le prouver. En passant par le détective privé américain Hunter qui veut faire toute la lumière sur le masque de Toutenkhamon persuadé que celui exposé au musée du Caire n'est qu'un faux. Nous suivons aussi Florence, cette jeune et dynamique journaliste de la BBC qui court après les scoops... Ou encore le flic chargé de l'affaire, le criminel arrêté, le marchand d'art, le faussaire, le meilleur ami de la victime... j'en passe et bien d'autres. Tous se retrouvent mêlés à une aventure qui les dépassent et semble retenir encore bien des secrets. 

Ainsi le livre se termine sur des questions en suspens, et une fulgurante envie d'avoir des réponses!!! Une fin qui nous laisse sans voix, une sorte de carte d'invitation à lire la suite.

L'auteur joue avec nos nerfs, mais le fait bien, nous balade d'un bout à l'autre du monde, nous abreuve d'informations croustillantes sur ce milieu secret des antiquités, et des faussaires... Nous transporte dans le contexte douloureux d'un pays en plein chaos plongé dans une révolution. Elle nous amène tour à tour dans de grands palaces suivre de riches personnages, puis dans les plus modestes endroits auprès du "petit peuple". Elle nous promène d'un pays à l'autre, d'un musée à un autre. C'est un véritable dépaysement, un drôle de regard sur la Grande Histoire en passant par des  détours surprenants.

De plus, chaque personnage contient pas mal de failles et de charme, si bien qu'on trouvera tous un personnage auquel nous attacher. Moi j'ai eu un petit faible pour Florence avec ses rondeurs et  ses cheveux roses. Mais surtout sa personnalité joviale et fonceuse. Les hommes sont aussi très envoûtants, nous avons notre lot de charmeurs, comme le beau Thaddeus, le jeune Max, l'ancien marchand d'art DeBok...

Enfin, il y a Sixtine, difficile de dire qu'il s'agit de l'héroïne car chaque personnage a sa part égale dans le récit. Elle est juste au coeur de l'intrigue. Il m'a été dur de m'attacher à elle tant elle apparaît froide, indifférente, brisée par l'horreur qu'elle a subie et qui a effacé sa mémoire voire sa personnalité. Mais je pense que ce personnage est bien plus que tout cela, sa psychologie se dévoile au fur et à mesure du roman, et nous donne un aperçu d'un personnage très complexe qui cache encore certains secrets.

Pour conclure, un petit mot du style. "Impeccable" c'est mon dernier mot. La plume de l'auteur est fluide, la lecture se fait avec aisance, sans jamais nous proposer des phrases simplistes.  Non, tout paraît très maîtrisé. Bien pensé, bien écrit, bien mené... C'est tout l'art d'une belle plume, faire que l'on ne se rende pas compte que c'est bien écrit, tant les mots glissent, s'enchaînent tous seuls harmonieusement.

Enfin, un dernier point pour dire que la couverture est tout bonnement magnifique, sobre correspondant au mieux au contenu.

Pour moi un livre réellement très fort, dans tous les sens du terme. Seul bémol, le fait qu'il soit effectivement très dense et mature peut perdre certains lecteurs, les plus jeunes notamment. Cela reste un bémol discutable... Le débat porterait plûtôt sur le fait que, d'après moi, ce titre n'a rien à faire en littérature jeunesse, si ce n'est d'appartenir à une collection qui aime miser sur des histoires palpitantes...







7 commentaires:

  1. J'aime beaucoup les couvertures qui sont souvent bien simple mais qui attire l'œil...par contre pour le contenue j'ai souvent été déçu mais bon je dois avoué que c'est souvent pour des livres jeunesses alors...

    RépondreSupprimer
  2. encore un qui me tente beaucoup et ton avis me donne encore plus envie de le lire
    En plus j'adore la couverture :) merci de cette chronique

    RépondreSupprimer
  3. De rien Val, ce fut si intense, qu'impossible de ne pas faire part de mon enthousiasme... et j'avoue j'ai été assez bavarde dans ma chronique!

    RépondreSupprimer
  4. Il a l'air vraiment géant. Je le veux !

    RépondreSupprimer
  5. Il porte bien son appellation vu son contenu, un véritable OVNI et nouveau coup de cœur pour toi! Décidément tu les as enchainé en cette année 2013 ^_^

    RépondreSupprimer
  6. j'ai pas lu toute la chronique pour ne rien me gacher juste la fin ton avis final comme quoi tu as aimé. c'est romancé ? y'a juste ça qui me fait encore hésitais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Linda j'avoue j'ai fait très long, mais je ne révèle rien. quoi te dire, de la romance il y en a en arrière plan, des êtres qui se croisent et qui ressentent des choses. mais pas d'histoire d'amour à proprement dit, tout est axé sur l'enquête. mais franchement on est tellement dedans qu'on est happé

      Supprimer